Forum Test


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 oublié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lena
Invité



MessageSujet: oublié   Mar 20 Mar - 15:30

Prologue


Le soleil brille dehors. Mais, on entends aucun bruit. Pas un cri de jeunes qui essayent de s'attraper. Pas un chant d'oiseau. Pourtant, cet endroit est rempli d'élèves. Cet endroit? Poudlard.

Cependant, personne ne semble s'inquiéter de ce monde sans vie, ou plutôt sans joie. Bien sûr, il y a une raison. Cette raison? Ca vous intrigue? Avouez le! Je vous la dis? Oui ? Nan! Bon, puisque vous insistez. Cette raison est le retour de ce mage noir. Non ne me dites pas ? Si ? Vous ne voyez pas de qui je parle? Mais de Voldemort ! Ce mage qui a tué les parents de Harry Potter, quand il n'avait qu'un an. Ce mage qui a aussi essayé de tuer ce pauvre bébé, et qui n'a pas réussi.

Depuis le retour de ce mage noir, on n'entend plus la joie qu'exprime habituellement la nature. Tous les sorciers craignent de se faire attaquer à tout moment du jour et de la nuit par cet homme ou ses mangemorts. Tous les sorciers craignent de voir apparaître la marque des ténèbres planait au dessus leur maison, alors qu'ils s'étaient absentés pour faire des courses, ou tout simplement pour faire une petite promenade.

L'année scolaire venait de finir. Sept ans. Sept ans à Poudlard. Harry se retourna sur le château. Il savait qu'il venait de finir sa scolarité à Poudlard, qu'il n'y retournerait sûrement jamais. On pouvait lire dans son regard une pointe de tristesse. Il revivait dans sa tête chaque début d'année. Mais surtout, sa première année. Il se revit dans le train au coté de Ron, apprenant à le connaître, à connaître le monde magique.

Ron, parlons en ! Il n'avait pas tellement changé en 7ans. Il était toujours roux, avait toujours des taches de rousseurs. Cependant, il avait bien grandit. Le jeune homme à présent, avait quelques centimètres de plus que le survivant. Le dernier garçon des Weasley avait aussi bien mûri. Il n'avait pas collectionner énormément de petites amies, comparé à un grand nombre de ses camarades.

Hermione... Jeune fille sacrée aux yeux du jeune homme. La première fois qu'il l'avait vu c'était dans le train. Elle était à la recherche du crapaud de Neville. C'était une jeune fille au grand cœur, généreuse, bien que très travailleuse... Elle aussi avait beaucoup évolué dans tout les sens du terme et sous toute les coutures. Sa taille était plus grande. Sa poitrine avait poussé. Elle s'était encore plus embellit.

Cependant, une chose n'avait pas ou presque pas changé. Cette chose était le château. Ce lieu où, il avait vécu de grand moment, où il avait failli perdre la vie. Heureusement, Dumbledore avait toujours été là. Mais aujourd'hui, il n'était plus de ce monde. Harry avait très mal vécu cela.

Dumbledore était un puissant sorcier, âgé sûr, mais très puissant. Mais, malgré sa puissance , ce mage blanc avait été détruit. Harry ne pouvait se l'expliquer... Cependant, ce qui était sûr, c'est qu'il n'allait pas laisser ce crime impuni.

Voldemort n'a qu'à bien se tenir : le Survivant arrive plus fort et déterminé que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Lena
Invité



MessageSujet: Re: oublié   Dim 25 Mar - 16:56

Chapitre 1 : Retour (?)


Hermione, Harry et Ron montèrent dans le train. Les trois amis avaient fait des tas de fois ce trajet. Le jeune homme aux cheveux noirs jets ressentait à chaque fois la même chose : de la tristesse. Mais, là, c'était pire. Pire que les années précédentes. Il n'allait sûrement plus jamais revoir ce train, cette école, les élèves... Oh si certains pour sur, ses amis. Mais ça ne serait plus jamais pareil.

Hermione avait avancé un peu plus vite. Elle voulait cacher que ce château, cette école, les professeurs allaient lui manquer. Pour cela, elle cherchait à s'occuper. Là, elle faisait des signes à ses amis pour qu'ils viennent la rejoindre. Elle venait de trouver un compartiment vide. Les deux garçons allèrent donc s'installer avec elle.

Au bout de quelques instants, on pouvait voir rêvasser Hermione. C'était rare. On la voyait toujours avec un livre ou un des journaux sorciers. Elle voulait à tout prix, toujours savoir ce qui se passait, si Voldemort ou ses mangemorts avaient encore sévit. Mais, là non. Cette fois-ci, c'était Harry qui lisait la gazette. Les nombreux actes, tous plus horribles les uns que les autres, remplissaient ce journal pour sorciers. Par moment, le survivant grimaçait. Quand à Ron, il ne semblait pas préoccupé. Il était tellement occupé à se remplir la panse de sucreries qu'il ne remarqua même pas Neville rentrer et les saluer.

- Je...

A cet instant, les trois amis, trop concentrés sur leur occupation respective, sursautèrent. En effet, ils n'avaient ni vu, ni entendu leur ami entrer. Ils l'invitèrent à venir s'installer avec eux. Le jeune homme accepta avec joie. Après un instant de silence, Neville reprit la parole :

- Harry... J'aimerai que vous ne me laissiez pas en dehors de ce qui va se passer maintenant....

Hermione eut un regard surprit. Elle savait que Neville voulait à tout prix aider au fond de lui. Mais, elle n'avait jamais pensé qu'il aurait voulu s'impliquer dans cette histoire contre le Seigneur des ténèbres. Celui qui avait presque tué ses parents. Celui qui avait brisé sa vie. La jeune fille voyait qu'il avait l'air bien décidé. Harry avait l'air indécis. Effectivement, le jeune homme ne savait quelle décision prendre. Il ne voulait pas mettre son ami en péril. Néanmoins, il savait que si il n'acceptait pas, Neville n'en ferait qu'à sa tête et cherchera à venger ses parents sans se préoccuper des avis de ses amis.

Neville...
Harry ! Laisses moi venir avec vous et ne serait ce qu'écouter ! Tu-sais-qui a quand même attenté à la vie de mes parents. Les médecins disent qu'ils ne retrouveront plus jamais la mémoire ! Je veux qu'il paye ! C'est pour ça que je veux vous aider ! Je suis prêt à tout pour vous aider... Meme faire la vaisselle si ça peut vous aider... Mais, ne me laisse pas languir comme ça.
Je... Bon d'accord ! Mais tu resteras au QG !
Promis...

Neville fut tellement content de voir que son ami accepte qu'il lui sauta au cou et l'embrassa affectueusement sur la joue. C'est alors qu'une bande de Serpentard entrèrent. En voyant la scène si émouvante, ils se mirent à rire et s'exclamèrent :

Oh Potter a une nouvelle conquète !
Quelle faute de goût !
Il n'a jamais eu de goût de toute façon !
D'abord cette Weasley! Maintenant Londubat !
Décidément...

Le petit groupe repartit comme il était venu, toujours en train de rire. Harry jurait, et Neville se confondait en escuses. Ron souriait. La bouche pleine de ce qui ressemblait à du chocolat, il parla :
Tu chais chil a l'habichude mainchenant...

Hermione frappa son ami aux cheveux roux sur l'épaule. Cette petite tape voulait dire : on ne parle pas la bouche pleine. Ron avala à cause du regard assassin de son amie, ce qui fit éclater de rire les deux autres personnes présentes.

Le train continuait sa route sans problème. Au bout de quelques heures, il entra en gare. Les quatres amis sortirent un pincement au coeur. Harry s'arrêta et se retourna. Il détailla compartiment. Les sièges étaient un peu usés à cause surement des bétises des élèves, le filet à bagage vide audessus des « bancs ». La main sur la clanche, une larme coulant de son oeil gauche, il referma le compartiment. En essuyant sa larme d'un revers de manche, il sortit rejoindre ses amis qui s'inquiètaient sur le quai. Ginny les avait rejoint. Alors les cinq amis se dirigèrent vers la sortie de la gare.
Revenir en haut Aller en bas
Lena
Invité



MessageSujet: Re: oublié   Ven 6 Avr - 21:17

Chapitre 1 : L'inimaginable


Hermione, Harry et Ron montèrent dans le train. Les trois amis avaient fait des tas de fois ce trajet. Le jeune homme aux cheveux noirs de jais ressentait à chaque fois la même chose, de la tristesse. Mais, là, c'était pire, pire que les années précédentes. Il n'allait sûrement plus jamais revoir ce train, cette école, ces élèves... Oh si certains pour sûr, ses amis. Mais rien ne serait plus jamais pareil.

Hermione avait avancé un peu plus vite. Elle ne voulait pas leur montrer que ce château, cette école, ces professeurs allaient lui manquer. Pour cela, elle cherchait à s'occuper. Elle faisait des signes à ses amis pour qu'ils viennent la rejoindre. Elle venait de trouver un compartiment vide. Les deux garçons allèrent donc s'installer avec elle.

Au bout de quelques instants, on pouvait voir rêvasser Hermione. C'était rare. On la voyait toujours avec un livre ou un des journaux sorciers. Elle voulait à tout prix, toujours savoir ce qui se passait, si Voldemort ou ses mangemorts avaient encore sévit. Mais, là non. Cette fois-ci, c'était Harry qui lisait la gazette. De nombreux actes, tous plus horribles les uns que les autres, remplissaient le journal sorcier. Par moment, le survivant grimaçait. Quand à Ron, il ne semblait pas préoccupé. Il était tellement occupé à se remplir la panse de sucreries qu'il ne remarqua même pas Neville rentrer.

- Je...

À cet instant, les trois amis, trop concentrés sur leur occupation respective, sursautèrent. En effet, ils n'avaient ni vu, ni entendu leur ami entrer. Ils l'invitèrent à venir s'installer avec eux. Le jeune homme accepta avec joie. Après un instant de silence, Neville reprit la parole :

- Harry... J'aimerai que vous ne me laissiez pas en dehors de ce qui va se passer maintenant....

Hermione eut un regard surprit. Elle savait que Neville voulait à tout prix aider au fond de lui, mais elle n'avait jamais pensé qu'il aurait voulu s'impliquer dans cette histoire contre le Seigneur des ténèbres. Celui qui avait presque tué ses parents. Celui qui avait brisé sa vie. La jeune fille voyait qu'il avait l'air bien décidé. Harry avait l'air indécis. Effectivement, le jeune homme ne savait quelle décision prendre. Il ne voulait pas mettre son ami en péril. Néanmoins, il savait que s’il n'acceptait pas, Neville n'en ferait qu'à sa tête et cherchera à venger ses parents sans se préoccuper des avis de ses amis.

Neville...

Harry ! Laissez-moi venir avec vous, même si ce n’est que pour écouter! Tu-sais-qui a quand même attenté à la vie de mes parents. Les médecins disent qu'ils ne retrouveront plus jamais la mémoire ! Je veux qu'il paye ! C'est pour ça que je veux vous aider ! Je suis prêt à tout pour vous aider... Même faire la vaisselle si ça peut vous aider... Mais, ne me laisse pas languir comme ça.

Je... Bon d'accord ! Mais tu resteras au QG !

Promis...

Neville fut tellement content de voir que son ami accepte qu'il lui sauta au cou et l'embrassa affectueusement sur la joue. C'est alors qu'une bande de Serpentard entrèrent. En voyant la scène si émouvante, ils se mirent à rire et s'exclamèrent :

Oh Potter a une nouvelle conquète !

Quelle faute de goût !

Il n'a jamais eu de goût de toute façon !

D'abord cette Weasley! Maintenant Londubat ! Décidément...

Le petit groupe repartit comme il était venu, toujours en train de rire. Harry jurait, et Neville se confondait en excuses. Ron souriait. La bouche pleine de ce qui semblait être du chocolat, il parla :
– Tu chais chil a l'habichude mainchenant...

Hermione frappa son ami aux cheveux roux sur l'épaule. Cette petite tape voulait dire : on ne parle pas la bouche pleine. Ron avala de travers à cause du regard assassin de son amie, ce qui fit éclater de rire les deux autres personnes présentes.

Le train continua sa route sans problème. Au bout de quelques heures, il entra en gare. Les quatre amis sortirent, un pincement au coeur. Harry s'arrêta et se retourna. Il détailla le compartiment. Les sièges étaient un peu usés sûrement à cause des bêtises des élèves, le filet à bagage vide au dessus des bancs. La main sur la clenche, une larme coulant de son oeil gauche, il referma le compartiment. En essuyant sa larme d'un revers de manche, il sortit rejoindre ses amis qui s'inquiétaient sur le quai. Ginny les avait rejoint. Alors les cinq amis se dirigèrent vers la sortie de la gare.

Une fois dehors, les cinq jeunes personnes ayant apprit à transplaner, cherchèrent un endroit tranquille. Ils n'avaient plus besoin de portoloin, et n'étaient alors pas contrôler par le ministère. Ils n'eurent pas besoin de chercher bien loin. A peine sur le parking, ils virent un petit coin où quelques arbres pourraient les cacher. Une fois derrière les troncs, les jeunes gens transplanèrent pour leur QG.

Devant le lieu de rendez vous, Neville fut surprit. En effet, il ne voyait qu'un terrain vierge entre deux maisons. C'est alors qu'Harry lui montra un bout de papier expliquant comment faire pour entrer dans l'ancienne demeurre des Black.

C'est alors que le jeune Londubat vit apparaître la maison. Les jeunes amis avancèrent vers la porte. En entrant, Harry eut un pincement au coeur. Sirius... Oh oui... sirius lui manquait. Ca faisait maintenant deux ans que celui ci était mort. Il n'avait toujours pas accepté la mort de son parrain.

La maison lui appartenait à présent. Il avait décidé de la garder encore en tant que QG pour l'ordre du phénix. Il avait prit cette décision en hommage à Dumbledore, mais aussi à Sirius. La demeure n'avait pas changé pendant l'année. Elle était peut être un peu plus propre.Cependant, il en dégageait une atmosphère anormale et étrange. Les jeunes gens étaient arrivés à la limite du temps impartit. A quelques minutes près, ils n'auraient pas pu entré.

Soudain, on entendit un bruit de verre brisé suivit d'un cri suraigu puis d'un bruit sourd. C'était la voix de Molly Weasley, la mère de Ron.

-Comment ? Comment est ce possible ?

Néanmoins, ses cris furent surpassés par ceux de la mère de Sirius. Toutefois, personne ne s'occupa de ses cris. Les jeunes gens étaient trop préoccupés à accourrir aux côtés de Madame Weasley.

Ce fut Harry qui entra en premier dans la cuisine, suivit de ses amis. Il entendit un cri provenant d'Hermione. La mère de Ron était allongée par terre. Un homme lui tenait la main et lui tapotait la joue avec l'autre. Harry ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais aucun son ne sortit. Il ne voyait plus ses amis, ni la maison. Son ventre se retournait. Sa tête lui tournait. Il croyait rêver.. Le jeune homme vacilla. Il s'appuya donc sur le mur à côté de lui.

La présence de cet homme dans la cuisine était strictement impossible. Rêvait-il? Pourquoi son esprit lui faisait une telle fausse joie? Il ne pouvait être là devant lui, en chair et en os. Harry l'avait vu tomber sans que personne ne réagisse. Pourtant son visage... Ces cheveux... Ces yeux...

L'homme reposa la main de madame Weasley sur elle et se leva. Il s'approcha alors de la porte d'entrée, ou plutôt d'Harry. Il murmura :

Harry...

Cette voix ! C'était impossible... C'était bien la voix de...

Sirius...









Fin du premier chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Kalya
Admin


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 07/02/2007

MessageSujet: Re: oublié   Ven 11 Mai - 18:53

Autre fic en cours de Léna (( Version corrigée ))



Cela fait désormais plusieurs siècles que Poudlard existe. Pourtant, nous ne connaissons pas vraiment l’histoire de la création de ce château. Si ? Oh, bien sûr, nous savons les grandes lignes, les très grandes lignes.Mais sinon, nous ne connaissons ni les petites anecdotes, ni les disputes entre les fondateurs, enfin, nous ignorons tout cela…

Comment ? Que dites vous ? Et l’histoire avec Salazar ?

Eh bien, ce n’est qu’une parmi tant d’autre. Vous vous devez de connaître la vérité, toute la vérité, rien que la vérité sur la création de la plus célèbre école de magie !

Le monde des sorciers existe depuis de nombreux siècles. Cependant, les écoles de magie n’ont été créées que longtemps après la naissance de cette civilisation. Créer une école est bien plus dûr que ce que l’on peut penser.


En effet, dans le monde moldu, c’est déjà assez dûr. Alors, je vous laisse imaginer dans le monde des sorciers. Et oui, il faut savoir protéger la magie des yeux de ses êtres démunis de pouvoir. Les sorciers se doivent de cacher leur existence.


Eh bien, imaginez vous, un instant dans la peau d’un sorcier. Ne croyez-vous donc pas que si les moldus connaissaient votre existence, ils ne vous demanderaient pas de l'aide pour règler tous leurs petits soucis. Ou encore, qu'ils ne chercheraient pas à vous tuer ? Pour tout sorcier normalement constitué, il est impossible d'accepter ça.

Voilà pourquoi, la création de Poudlard fut longue et difficile…

Mais à présent, assez de bavardage inutile ! Voici l’histoire de Poudlard, la plus célèbre école de sorcellerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-2-test.niceboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oublié   

Revenir en haut Aller en bas
 
oublié
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sasha L. Cooper - Avec toutes mes excuses pour cet oubli !
» code secret oublié
» Retour vers ... les Royaumes Oubliés
» Problème d'oublie :(
» Problème Deep Freeze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test :: Votre 1ère catégorie :: Pour Lena !-
Sauter vers: